Anglais @ Créteil

Le cahier de textes électronique

23 / 02 / 2010 | Christelle MICHELET
Cahier de textes électronique
 
Qu’est-ce qu’un cahier de texte électronique ?
Nous connaissons tous le cahier de texte « papier », celui que nous remplissons assidûment à la fin de chaque cours et qui permet à nos élèves de savoir ce qui a été fait en classe lorsqu’il a été absent.
Le cahier de texte électronique présente les mêmes fonctions : le professeur, une fois rentré chez lui ou directement en classe s’il est équipé, se connecte sur internet et remplit le cahier de texte, comme il le ferait en classe.
 
Quel intérêt cela présente-t-il dans notre pratique quotidienne ?
Les fins de cours sont souvent chargées et le cahier de textes quitte parfois nos salles sans être complété… Avec le cahier électronique, il est possible de le remplir tranquillement depuis chez soi, de l’imprimer et le coller ensuite dans le cahier « papier ».
L’intérêt est aussi et surtout pour les parents qui peuvent consulter le travail à faire de leur enfant depuis chez eux, voire de pouvoir contrôler que la trace écrite a correctement été recopiée par leur enfant, si leur professeur la met en ligne.
Les possibilités offertes par la tenue d’un cahier de textes en ligne sont donc multiples.
 
Comment en tenir un ?
Il existe plusieurs manières :
- un simple « blog » (http://www.over-blog.com/, https://www.blogger.com/ etc)
- l’utilisation d’un CMS - Content Management Systems (spip, joomla…)
- l’utilisation d’un module de cahier de texte, comme le cahier de textes « chocolat ». (http://www.etab.ac-caen.fr/bsauveur/cahier_de_texte/)
 
 
Compte-rendu d’expériences :
- le cahier de textes « chocolat » :
L’élève peut consulter le cahier de textes de la classe, dans plusieurs matières à la fois. L’utilisation d’un tel cahier de textes ne présente d’intérêt que si des nombreux collègues le remplissent.
 
- SPIP
Il faut dans un premier temps bâtir l’architecture de son cahier de textes avant de pouvoir commencer à écrire des articles. Cela peut vite devenir laborieux ; l’organisation doit être bien pensée avant de se lancer.
Autre possibilité : il existe un plugin « cahier de textes » appelé « Bonbon » (http://www.spip-contrib.net/Bonbon-un-cahier-de-texte-pour)
 
- tenue du cahier de textes « à la main »
Il est également possible de construire son cahier de texte à la main, comprendre par là écrire des pages htlm par exemple (un logiciel de traitement de textes fera cela très bien !) et publier ensuite sur un site grâce à un logiciel de transfert FTP.
 
De nombreuses applications nécessitent une installation sur un site et donc un espace web et une base de données. Toutes les académies mettent cela à disposition pour chaque établissement. Il faut ensuite voir avec le directeur de publication (le principal ou proviseur de l’établissement) et le webmestre.
 
Vous pouvez aussi décider de tenir votre cahier sur votre propre site et là encore, 2 possibilités s’offrent à vous quant à l’hébergement :
- prendre un hébergeur gratuit
- prendre un hébergeur payant et pourquoi pas, y associer un nom de domaine
Pour installer l’application désirée sur le serveur distant, toutes les explications sont fournies les concepteurs et de nombreux forums d’entraide existent.
 
Quelle que soit la méthode choisie, il est très important qu’un lien soit mis sur le site de l’établissement, pour que les parents puissent facilement accéder au cahier de textes.
 
 
Des exemples sur le web :
 
Les devoirs en ligne
 
L’intérêt du cahier de textes en ligne est que cela permet de mettre des liens aux élèves vers :
- d’éventuels sites venant compléter le cours
- des sites proposant des exercices, des compréhensions orales…
 
Il est même possible de bâtir soit même ses exercices avec des logiciels comme Hot Potatoes ou Netquiz et de les publier ensuite.
 
Testé :
- intégration du plugin « jeux » dans SPIP qui permet, entre autres, de proposer aux élèves un exercice lacunaire portant sur la leçon.
- Installation de stockpotatoes (http://www.etab.ac-caen.fr/bsauveur/stockpotatoes/) , qui permet de rassembler des exercices Hot Potatoes ; les élèves peuvent ensuite se connecter et faire les exercices proposés ; tous les résultats individuels sont enregistrés dans une base de données et sont accessibles depuis l’interface professeur.
 
 
Expérimentation menée sur l’année 2008-2009
 
À la fin de chaque cours, un élève s’est porté volontaire pour recopier le cours, à la manière d’un cahier de roulement, et de l’envoyer au professeur via internet (en pièce jointe ou directement dans le corps du message).
Cela a notamment permis de valider l’item B2i C.5.3 : « Je sais envoyer ou publier un message avec un fichier joint. »
 
 
Christelle Michelet
Collège François Villon – 77310 Saint Fargeau Ponthierry