Anglais @ Créteil

Utilisation du vidéoprojecteur en cours d’anglais

23 / 02 / 2010 | Christelle MICHELET
 Utilisation du vidéo projecteur en cours d’anglais
 
 
 
Matériel dont il faut disposer :
- un vidéo-projecteur,
- un ordinateur,
- un tableau blanc idéalement (ou un écran)
- des enceintes (si l’ordinateur est utilisé pour diffuser du son ou des vidéos)
 
Il est très important d’avoir une excellente maîtrise de tous les outils utilisés.
 
 
Comment bâtir ses cours ?
Il est nécessaire avant toute chose de bien préparer le scénario du cours, l’enchaînement des activités. Ensuite, grâce à un logiciel comme PowerPoint (ou Keynote sur Mac), il est possible de bâtir des présentations qui pourront inclure les documents nécessaires au cours comme :
- les images
- des documents audio,
- des vidéos qui illustreront le thème abordé
 
Le vidéo-projecteur est également utilisé lors de toutes les phases du cours :
- le warm-up (projection de vidéos liées à l’actualité, d’articles de journaux, d’images...)
- anticipation lexicale (projection d’images ou d’activités permettant de découvrir le vocabulaire)
- une compréhension écrite (projection du texte ou de partie du texte)
- la trace écrite
 
 
La trace écrite ?
Il n’est pas question avec cet outil d’oublier le tableau, support principal pour la trace écrite. Deux techniques ont été testées :
1)la trace écrite est bâtie au fur et à mesure par les élèves et est copiée au tableau. À la fin de la séance, 2-3 minutes sont laissées aux élèves pour mémoriser le cours.
Le tableau peut être ensuite effacé, soit partiellement soit intégralement selon le niveau de la classe et les élèves la reconstruisent ensuite. Sous leur dictée, le professeur recopie à l’ordinateur le cours ; les élèves peuvent ensuite recopier dans leur cahier.
 
2)La trace écrite est bâtie au fur et à mesure par les élèves mais seuls les mots clés sont notés au tableau au fil du cours. À la fin de la séance, les élèves reconstituent la trace écrite : le professeur note à l’ordinateur, sous la dictée. Cette technique est à privilégier avec les classes de bon niveau.
 
Dans la phase finale, les élèves les plus faibles pourront être plus sollicités pour la restitution.
 
L’inconvénient majeur lors de la copie de la trace écrite à l’ordinateur est que l’on ne peut mettre d’indications phonologiques. Seule solution : noter l’accentuation après-coup, sur le tableau.
 
 
Intérêt pédagogique (point du vue du professeur)
- Le support est très attractif pour les élèves, bien plus que le rétro-projecteur où l’image est bien souvent en noir et blanc,
- possibilité d’intégrer des vidéos
- Les élèves n’ont plus besoin d’apporter leur manuel puisque tous les supports peuvent être intégrés à la présentation (ceci participe à l’allègement des cartables) ; ceci évite en plus la manipulation du manuel pendant le cours (on ne voit donc ainsi pas d’élèves tournant les pages ; les élèves sont plus concentrés sur ce qui se passe)
- Le cours est plus vivant
- possibilité de passer d’un document à un autre pour faciliter la compréhension (ex : nous sommes amenés à parler des Etats-Unis et d’un clic, si l’on dispose du document, il est possible de projeter une carte et de situer directement la ville en question)
 
Si le cours est noté et enregistré sur l’ordinateur, le professeur pourra aisément le publier sur internet, s’il tient à jour un cahier de classe électronique par exemple.
 
 
Point de vue des élèves
En fin d’année scolaire, un bilan de l’utilisation du vidéo projecteur a été dressé avec les élèves. Ils n’ont trouvé que des points positifs.
 
Ø certains ont retrouvé de l’intérêt pour la matière et ont été motivés pour parler : ça change des autres cours selon eux.
Ø contrairement au rétroprojecteur, les images utilisées comme support du cours sont en couleur.
Ø Le rétroprojecteur est très encombrant et bien souvent, nous devons le placer devant des élèves, qui sont alors gênés, sont obligés de se décaler ; cette gêne n’existe pas avec le vidéo projecteur.
Ø l’utilisation de vidéos facilitée
Ø les documents audio étaient émis à partir de l’ordinateur et le son était, selon eux, bien meilleur
 
 
Exemple de séance faite à l’aide du vidéo projecteur (voir présentation ci-jointe)
 
Cours du 22 novembre 2007, classe de 5e (manuel : Spring)
 
1)Warm-up
(22 novembre : date anniversaire de la mort de J.F. Kennedy ; le warm up a été fait à partir de cet événement. L’intérêt est double :
a)éclairage culturel : Kennedy, ancien président des Etats-Unis
b)en jalon : manipulation du prétérit assez tôt dans l’année et reformulation possible avec AGO
 
- projection de la vidéo de l’assassinat de John F. Kennedy (You Tube)
- projection de 2 extraits de journal, pris la veille sur Internet
qui ont permis aux élèves de réagir :
 
News
John F. Kennedy was a president of the USA.
He was assassinated (= killed / shot / murdered) in Dallas, Texas on November 22nd 1963 (nineteen sixty-three).
=> it was 44 years ago.
Today is the 44th anniversary of his death.
 
Une projection de la carte des Etats-Unis a permis aux élèves de localiser immédiatement le Texas.
 
2) Réactivation du cours :
Projection de la diapositive « subjects », puis de celle montrant l’emploi du temps de James.
 
3) Le cours à proprement parler :
- sur l’emploi du temps de James projeté, le professeur pointe une matière, les maths par exemple : les élèves comptent le nombre de fois qu’il a cette matière : 3
Les élèves tâtonnent pour la formulation ; on obtient « James has maths 3 times in the week ». Pour la correction, projection de la trace écrite du 15 novembre où les élèves avaient produit et noté : « He goes to school 5 days a week ». Retour vers l’emploi du temps ; les élèves corrigent : « James has maths 3 times a week ». Plusieurs matières sont ainsi passées en revue.
 
- projection d’une diapo sur laquelle figure l’emploi du temps de la classe. Les réactions ne tardent pas : « It’s our timetable ! ». Leur emploi du temps est ensuite commenté sur le même schéma.
 
Pendant cette phase de cours, seuls quelques mots-clés sont notés au tableau.
 
4) Copie de la trace écrite
Le professeur note sur l’ordinateur ce que les élèves lui dictent.
 
 

 
 
Christelle MICHELET
Collège François Villon – 77310 Saint-Fargeau Ponthierry
christelle.andre@ac-creteil.fr