Anglais @ Créteil

Shakespeare à Créteil

08 / 02 / 2012
Le projet associe Madame Wendy Ribeyrol, maître de conférences en littérature anglaise et la compagnie Drama Ties sous la houlette de Madame Joëlle Aden, professeur des universités en sciences du langage et didactique des langues, dans le cadre d’un partenariat.
Des élèves volontaires de 7 collèges de l’académie y participent, encadrés par une quinzaine de professeurs. Les comédiens de la compagnie Drama Ties animent des ateliers dans les différents collèges et guident les élèves et les enseignants dans leur approche du théâtre.
Les pièces sélectionnées ont éte Romeo and Juliet, A Midsummer Night’s Dream et The Tempest. Les scripts proposés respectent le texte de Shakespeare et l’intrigue de la pièce.
Les objectifs pédagogiques du projet sont les suivants.
 
Il s’agit d’aider les élèves à :
  • donner du sens à l’apprentissage de l’anglais par le biais du théâtre : travail sur la mémorisation, l’improvisation, jouer un rôle (changer d’identité)
  • découvrir un dramaturge mythique au travers de l’universalité de ses thèmes
  •  travailler les activités langagières, en particulier l’expression orale en continu et l’interaction
  • travailler en lien avec le socle commun : maîtrise de la langue et d’une langue étrangère, la culture humaniste (histoire de la Grande Bretagne au 16e et 17e siècle, Le Globe et le théâtre élisabéthain, la musique élisabéthaine), les compétences sociales et civiques, l’autonomie
  • créer des liens avec la vie du collège, avec les parents pour la production finale.

Déroulement du projet

En novembre / décembre, les professeurs d’anglais des collèges concernés suivent deux formations aux apports complémentaires :

  •  une formation dirigée par Madame Wendy Ribeyrol, universitaire spécialiste de Shakespeare
  • Deux journées d’atelier de théâtre animées par des comédiens de la troupe Drama Ties. Les professeurs se prêtent avec énergie et plaisir aux exercices de groupe proposés. La formation leur donne des outils pour sensibiliser les élèves à l’apprentissage d’un texte écrit dans un anglais de la fin du 16e siècle, au rythme de la langue de Shakespeare, prononciation des phonèmes, accentuations, rimes significatives, à associer la voix et le corps dans le jeu théâtral. Ils montrent comment aborder la pièce à partir de la caractérisation des personnages pour faciliter l’accès au sens de l’histoire. Suite à cette formation, les professeurs travaillent avec leurs élèves dans le cadre de l’accompagnement éducatif. Une dernière rencontre avec un comédien de la troupe Drama Ties en mai permet de régler les derniers problèmes de mise en scène avant la représentation du mois de juin.
Au cours du deuxième trimestre, chaque collège est accompagné par un comédien qui vient animer trois ateliers et reste en contact avec les enseignants pour les accompagner et les guider dans leur approche du théâtre. Leur rôle consiste essentiellement à donner des conseils pour développer des techniques théâtrales. Les activités proposées sont ludiques et les élèves sont enthousiastes à suivre scrupuleusement les indications données. Les comédiens anglophones de Drama Ties, tous formés aux techniques de Drama et artistes à part entière, savent diriger ces troupes de jeunes acteurs et ils obtiennent leur coopération pleine et entière et leurs efforts suivis. Tous les élèves s’investissent pleinement, même les plus réservés d’ordinaire et les moins à l’aise en anglais jusqu’à la représentation publique organisée en juin pour les parents et les autres élèves.


Les apports du projet

 
  • Immersion : l’atelier se déroule toujours en anglais sans que cela pose le moindre problème, même pour des élèves de sixième.
  • Coopération : les élèves s’inscrivent dans un travail d’équipe et d’aide réciproque quand ils ne comprennent pas toutes les instructions.
  • Action : les compétences de compréhension et d’expression orales, ainsi que les compétences socio-linguistiques sont mises en œuvre dans l’action.
  • Culture et théâtre : par le jeu théâtral, les élèves se montrent capables d’endosser des rôles et des façons d’être très différents d’eux. Le travail avec des professionnels constitue, tant pour les enseignants que les élèves, une ouverture culturelle particulièrement riche.
  • Interdisciplinarité : la plupart des établissements font intervenir d’autres professeurs et / ou d’autres partenaires de la communauté éducative au sein d’un projet pluridisciplinaire. Certains établissements montent un projet avec des professeurs d’arts plastiques, technologie, EPS, français…
  • Liens avec les parents : ils sont largement sollicités pour contribuer à la réussite de la pièce. La participation active des parents d’élèves contribue à la réussite du spectacle : création de costumes, prise de vues cinématographique et photographique, organisation de la représentation…

Evaluation

C’est la représentation qui constitue l’évaluation du projet, dans le cadre d’une démarche actionnelle.
  • Les bilans des comédiens mettent en lumière les progrès des élèves qui développent un goût certain pour l’œuvre de Shakespeare, une confiance en eux sur scène et dans leur capacité à s’exprimer en anglais ainsi que la compréhension d’un texte classique. Les élèves participent activement à tous les jeux d’échauffement, aux exercices sur les personnages, au travail sur la prononciation et aux répétitions de scènes.
  • Les bilans dressés par les élèves et les enseignants sont tout aussi positifs. Les professeurs notent que, sur le plan de l’apprentissage de l’anglais, les élèves réussissent à mémoriser un texte long écrit dans une langue parfois difficile. Se faire comprendre en langue étrangère, s’adresser à un auditoire, sont des compétences développées dans le cadre du projet qui favorisent l’acquisition d’automatismes linguistiques. Les jeunes acteurs sont sensibilisés à l’importance de l’écoute mutuelle et forment un groupe qui n’est viable qu’à travers la perception de l’autre. Le rapport à l’école est modifié, leur attitude est différente en atelier, car ils ne se sentent pas jugés. Les objectifs et contraintes ordinaires de l’école sont déclinés sur un mode différent. Les professeurs soulignent que les élèves s’investissent beaucoup, quel que soit leur niveau d’anglais. Par exemple, Romeo and Juliet a été jouée par des élèves de 6ème et 5ème dans l’un des collèges.

Pour conclure


Grâce à ce projet, les élèves sont véritablement acteurs de leur apprentissage. Les compétences acquises sont multiples. Ils sont exposés à la langue anglaise de façon intensive : les ateliers sont conduits par les comédiens britanniques dans un anglais authentique. Ils mémorisent un texte long et apprennent à maîtriser la structure d’un récit complexe. Ils s’approprient les savoir-être nécessaires au travail en groupe et en autonomie.
Ce projet ambitieux est porté par la synergie entre les diverses ressources de l’établissement et il s’enrichit au fil du temps grâce à l’action concertée des différents partenaires.

Martine IACONELLI
IA IPR d’anglais
 
 
 

Documents